On peut penser que la solidité d’un système réside dans sa constance, pourtant certains enseignants innovants choisissent de le mettre à l’épreuve. Nous allons vous parler de ces super-héros de la cour de récré qui, au lieu de se conformer, ont décidé de changer le système éducatif de l’intérieur.

Portraits de ces enseignants innovants

Il est temps de mettre un visage sur ces enseignants novateurs. Si vous croyiez que l’innovation en éducation se limitait aux startups des edtechs, détrompez-vous. Parmi ces éducateurs audacieux, on note la présence de Claire, une enseignante de primaire convaincue que l’apprentissage par le jeu est la clé de l’engagement des enfants. Ou encore Laure, professeur de collège qui a misé sur l’éducation à la citoyenneté pour combattre le décrochage scolaire.

Les méthodes pédagogiques hors du commun qu’ils ont mis en place

Au-delà de leurs convictions, ces super-héros ne sont pas restés les bras croisés. Ils ont osé mettre en place des méthodes pédagogiques hors du commun. Ainsi, Claire a développé dans sa classe une méthode basée sur le jeu de rôle, les élèves apprenant en incarnant différents personnages fictifs. Laure, quant à elle, a instauré des débats hebdomadaires sur l’actualité, afin de donner une véritable pédagogie de la parole à ses élèves. Des initiatives pas toujours vues d’un bon œil par leurs collègues, mais que les élèves plébiscitent.

L’impact de leurs initiatives sur leurs élèves et la communauté scolaire

Il est intéressant de noter que le courage de ces professionnels de l’éducation porte ses fruits. Les élèves de Claire et de Laure ont montré un intérêt accru pour les matières enseignées. Ils ont également progressé en termes de compétences sociales, avec notamment une capacité renforcée à gérer les conflits de manière pacifique. En outre, l’impact de telles initiatives est également visible sur la communauté scolaire en général. En effet, d’autres enseignants ont commencé à s’inspirer de leurs méthodes particulières.

Nous pensons sincèrement que ces enseignants innovants méritent notre reconnaissance et soutien. A défaut d’une cape et d’un masque, ils ont un tableau et une craie entre les mains, et sont bien déterminés à montrer que, dans ce monde en constant changement, l’école doit elle aussi évoluer. Et cet engagement, selon nous, mérite d’être salué.

Selon un rapport du Haut Conseil de l’éducation, un tiers des élèves qui entrent en 6e rencontrent des difficultés d’apprentissage. De telles initiatives au sein de l’école primaire, avant l’entrée en collège, pourraient aider à réduire ce chiffre, et à donner l’opportunité à chaque enfant de trouver sa place dans le système éducatif. Nous saluons donc ces initiatives pédagogiques innovantes.