Les stéréotypes ont la peau dure. Quand nous pensons au français, nous avons souvent tendance à l’associer à la romance, à l’amour. Mais pourquoi ce cliché persiste-t-il ? Comment a-t-il apparu ? Quelle est la perception des étrangers à notre égard ? Tentons de faire toute la lumière sur cette question, en prenant soin de disséquer ce présupposé.

Origine et évolution du cliché du français comme langue romantique

Au fil des siècles, le français a su se tailler une réputation de langue de l’amour. L’historien Marc Fumaroli, dans son ouvrage L’âge de l’éloquence, nous fournit une piste d’analyse en arguant que le français est la “langue de la courtoisie, de la galanterie”. Au Moyen-Âge, les troubadours et les trouvères ont en effet chanté l’amour courtois, consacrant ainsi l’association du français avec l’amour romantique. Puis avec la littérature du Grand Siècle, le romantisme a davantage imprégné notre langue, avec les grands romanciers et poètes tels que Hugo, Stendhal, Musset qui ont largement contribué à asseoir cette représentation.

La vision du français par les étrangers : une langue séduisante ?

Le regard porté par les étrangers sur le français est également révélateur. Nous avons demandé à des étudiants en langues vivantes venant de différents pays de partager leur avis sur la question. Beaucoup ont confirmé à notre équipe que la musique de notre idiome, ses sonorités et sa douceur en font une langue attractive, chargée d’une certaine sensualité. Ils évoquent souvent le charme de la langue, son elegance et la courtoisie qu’elle véhicule. Les œuvres littéraires françaises traduites ont également une grande influence, illustrant bien notre romantisme.

Influence de cette image du français dans la culture populaire

L’aura romantique du français a largement imprégné la pop culture. Nous ne pouvons compter le nombre de films et d’œuvres artistiques qui plaisent à l’auditoire étranger en exploitant ce trait. En chansons, en poèmes, en films, le français est souvent utilisé pour souligner une scène romantique, pour y ajouter un soupçon de séduction, voire de sophistication.

Cependant, rappelons que cette idée qui associe la langue française à l’amour n’est pas inoffensive. Elle renforce le cliché et peut engendrer des attentes irréalistes, voire des désillusions. En effet, la romance, l’amour ne sont pas exclusifs à une langue, une culture ou une région.

Enfin, notons que cette image du français langue de l’amour fait partie de notre identité culturelle, de notre histoire mais elle ne prend pas en compte la richesse et la diversité de notre langue. Rappelons que le français est aussi une langue d’échange, de débat, de passion, d’aventure et de découverte.